Assurance vie : le contrat individuel, rempart contre le risque ?

Secouant les marchés, la crise financière mondiale provoque chez les épargnants qui ne changent pas d’avis concernant la non-appréciation du risque. Donnez-vous la possibilité de créer votre assurance vie pour pouvoir espérer une défense contre le risque et la protection des proches.

Optez pour la meilleure assurance vie

À cause des éventuels risques de perte en capital que l’adhérent doit supporter. Mais aussi de la fluctuation à la hausse comme à la baisse que subit la valeur des supports en unités surtout concernant l’évolution de ces marchés. Votre assurance vous garantit seulement le nombre et non pas la valeur des unités de votre compte. Les performances ne sont pas constantes dans le temps en ne préjugeant pas celles du passé et celles du futur. Il est utile de différencier un contrat individuel d’un contrat collectif.

Dans le contrat individuel, vous pouvez souscrire vos propres conditions, mais dans le contrat collectif, l’assurance peut installer des barrières à l’entrée sur fonds euros. Il est donc impossible de verser uniquement des fonds euros sur une grande partie des contrats.

Bénéficiaires d’assurance vie

Pour baisser vos frais de bourse, vous pouvez vous souscrire pour un contrat individuel exclusivement en euros monosupport. C’est une très bonne solution pour éviter de vous exposer aux fluctuations des marchés financiers. Mais ces contrats sont de moins en moins trouvés, parce que le niveau de risque des unités de compte n’est pas le même, comme les fonds immobiliers et obligatoires.

L’assurance vie a pour vocation de garantir un versement d’une somme d’argent par capital ou rente. Lorsqu’un événement survient à l’assuré que ce soit pour son décès ou sa survie. Il faut distinguer l’assurance en cas de vie ou assurance et celle en cas de décès ou assurance décès. En versant un capital ou une rente pour le cas de vie si jamais il survient un décès avant le cas échéant, alors le contrat concerne la succession pour la protection des proches.

Assurez-vous selon votre budget

Pour le contrat individuel, vous vous souscrivez auprès d’une compagnie d’assurance directement, l’assurance ne peut pas modifier les conditions d’accessibilité sans l’accord du client. Tandis que pour le contrat collectif, vous n’avez pas votre mot à dire quand vous vous souscrivez.

Pour le contrat collectif, environ 30% sont fixés comme minimum de la part d’unités de compte. En plus, il y a des frais supplémentaires comme frais dissuasifs sur les fonds euros, et vous pouvez vous trouver au pied du mur. Vous êtes forcés d’aller sur des supports risqués contre votre gré.

Quelles démarches pour résilier une mutuelle ?
Comment se faire rembourser par sa mutuelle ?