Qu’est-ce que la garantie accidents de la vie ?

Chaque année plusieurs personnes sont victimes de divers accidents de la vie courante. C’est justement ce genre de risque de la vie quotidienne que la garantie accidents de la vie peut assurer. Qu’est-ce que cette garantie peut couvrir et qui peut en bénéficier ?

Une garantie accidents de la vie, c’est quoi ?

La garantie accidents de la vie (GAV) constitue un contrat de prévoyance qui garantit l’assuré d’une indemnisation dans le cas de dommage corporel, d’incapacité permanente de travail ou de décès. La garantie protège l’assuré et éventuellement sa famille suite aux accidents de la vie quotidienne. Les contrats diffèrent en fonction des propositions des assureurs selon que parmi les éléments de la garantie, certains sont déjà couverts ou non par d’autres compagnies d’assurance.

L’assurance GAV n’est pas obligatoire et chacun reste libre d’y mettre un terme ou de changer d’assureur tout en suivant la loi. Bref, La perception de l’indemnisation sert donc à compenser les préjudices physiques, moraux ou financiers subis par la personne ou sa famille.

Quels sont les risques pris en charge par la garantie accidents de la vie ?

Les assureurs prennent en charge les risques liés à des activités de la vie quotidienne. Des conséquences négatives peuvent survenir suite à ces accidents. Ainsi, la garantie couvre les accidents domestiques tels que les brûlures, l’intoxication, la chute et les accidents de bricolage ou de jardinage. Ensuite, il y a également les accidents médicaux tels que contracter une maladie lors d’un séjour à l’hôpital, l’erreur de diagnostic ou l’accident lié à l’anesthésie. Puis l’assurance couvre aussi les catastrophes naturelles, les agressions ou les attentats. Par ailleurs, les accidents survenus lors de la pratique d’un loisir comme le sport, le voyage sont tout à fait pris en charge.

Comment se passe l’indemnisation ?

Pour réparer les préjudices physiques et ses conséquences sur la vie personnelle, matérielle, professionnelle, et familiale de l’assurée, une indemnisation est versée par la compagnie d’assurance. Dans le cas de décès, il s’agit de préjudices moraux et économiques.

Lorsque la victime est affectée d’une incapacité permanente de 30 % minimum selon le contrat, l’indemnisation est octroyée. Une offre d’indemnisation doit être proposée par la compagnie d’assurance au plus tard 5 mois après la déclaration de l’accident. Le montant de l’indemnisation quant à lui doit être versé 1 mois après l’accord des deux parties au plus tard. Un seuil de ce montant est fixé par l’assureur, néanmoins le seuil minimum est de 1 000 000 d’euro.

Quelles démarches pour résilier une mutuelle ?
Comment se faire rembourser par sa mutuelle ?